Tout entrepreneur qui souhaite mettre sur pied son entreprise, se voit dans le besoin d’ouvrir un compte bancaire professionnel.

Bien que cette ouverture ne soit pas obligatoire pour tous les créateurs d’entreprise, elle est assez recommandée. Découvrez dans cet article ce qu’est un compte professionnel en banque et comment l’ouvrir. 

Pourquoi ouvrir un compte bancaire professionnel ?

Lorsque vous êtes un entrepreneur, il peut être intéressant, voire important de séparer votre compte en banque personnel de celui de votre entreprise. C’est ce à quoi sert un compte bancaire professionnel : il vous donne la possibilité de séparer votre patrimoine individuel de celui de votre entreprise. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il est recommandé par de nombreux comptables. 

Ouvrir un compte en banque professionnel vous permet de distinguer facilement les services qui sont offerts par la banque et les frais appliqués sur votre compte personnel de celui professionnel. De plus, les opérations de l’administration fiscale sont plus faciles à réaliser.

Pour ouvrir un compte professionnel, il vous suffira de vous rendre dans une banque et de fournir les pièces justificatives. 

L’ouverture d’un compte bancaire professionnel est-elle obligatoire ?

Comme précisé plus haut, il n’est pas obligatoire d’ouvrir un compte bancaire, sauf si vous comptez créer une société. En effet, pour immatriculer votre société avec l’un des régimes existants, un justificatif qui vous est demandé est la preuve de l’existence d’un compte professionnel au nom de l’entreprise. 

Mais si en tant qu’entrepreneur, vous décidez de fonctionner en auto-entreprise avec un chiffre d’affaires annuel ne dépassant pas les 10 000 euros, ou en entreprise individuelle, vous n’êtes pas tenu d’ouvrir un compte en banque professionnel.

Pour le premier cas de l’auto-entreprise, vous pouvez simplement procéder à l’ouverture d’un compte bancaire personnel mais uniquement dédié à votre business. 

Lorsque c’est plutôt une entreprise individuelle que vous mettez en place, vous n’avez pas besoin d’un capital minimum. Il n’est donc pas exigé que vous ayez un tel compte en banque. 

Quels sont les documents que demandent les banques pour ouvrir un compte professionnel ?

Pour procéder à la création d’un compte pro, les banques demandent un certain nombre de documents. Ces documents peuvent varier d’une institution bancaire à l’autre.

Vous devez donc vous renseigner auprès de votre banque avant d’amorcer la démarche. Cependant, les principaux documents demandés pour vous offrir un tel service sont entre autres : le justificatif d’identité, le justificatif de domiciliation, le justificatif d’activité professionnelle et un exemplaire des statuts

  • Le justificatif d’identité concerne généralement la carte nationale d’identité de l’entrepreneur. Vous n’aurez donc qu’à fournir une copie de la pièce d’identité valide. Cela peut aussi être votre passeport ou encore votre carte de résident en France. 
  • Le justificatif de domiciliation encore appelé justificatif de siège social peut prendre quatre formes principales. La première est une simple pièce justificative de domicile de moins de 3 mois. Cela peut être une facture d’eau, un avis d’imposition, une facture d’électricité, etc. La deuxième est une attestation d’hébergement signée par l’hébergeur de l’entreprise et une pièce justificative du domicile datant de moins de 3 mois. Les deux dernières formes sont le contrat de domiciliation et un contrat de bail. Il existe bien sûr d’autres types de justificatifs. Tout dépend de la banque dans laquelle vous procédez à l’ouverture de votre compte professionnel. 
  • Le justificatif d’activité professionnelle est une preuve de l’activité que vous menez. Il dépend de cette dernière. On peut ainsi avoir une preuve d’immatriculation au registre des métiers, au registre du commerce et des sociétés, etc. 
  • Enfin, pour ouvrir un compte bancaire professionnel, vous devez aussi fournir un exemplaire des statuts de l’entreprise mise en place. Si l’entreprise n’est pas encore totalement sur pied, un simple projet des statuts suffira amplement.